Créer ses décalcomanies

Lorsque vous ne trouvez pas votre bonheur dans le commerce...


Certains fabricants de maquettes ne proposent pas toujours des jeux de décalcomanies complets ou corrects par rapport au modèle monté. Vous avez sans doute envie d’y remédier mais vous ne savez pas comment procéder ? Voyons ensemble comment procéder, pas à pas à la réalisation de décalcomanies par informatique.

Première étape, récolter les informations

L'image originale ayant servi de modèleAvant de se lancer dans la création de la décalcomanie, il est nécessaire de trouver l’image ou la source d’information qui nous permettra de réaliser la planche de décalcomanies personnalisée.

Selon vos besoins, une recherche sur Internet via Google ou un autre moteur de recherche s’impose. En effet, la pluspart des insignes, cocardes et autre immatriculations peuvent se trouver sur des sites spécialisés ou directement sur le site d’un constructeur. Privilégiez toujours à cette étape l’acquisition d’images de la meilleure qualité qu’il soit.

Une fois le logo ou l’illustration trouvée, il faudra déterminer sa taille à l’échelle. Là, il n’y a pas de miracle: soit vous pouvez déterminer les dimensions précisément par mesure ou comparaison, soit il vous faudra estimer grossièrement les dimensions.

Préparation du document

Redresser l'imageUne fois l’illustration trouvée et la taille finale déterminée, il sera nécessaire de retravailler le document pour l’adapter aux bonnes dimensions. L’usage de logiciels d’infographie est alors indispensable. Word et Publisher ne se prêtent pas bien à ces manipulations, aussi nous préfèrerons employer d’autres logiciels payants (Adobe Photoshop, Adobe Illustrator, CorelDraw …) ou gratuits (The Gimp, Inkscape …).

L’emploi de solutions vectorielles (Adobe Illustrator, CorelDraw, Inkscape) est préférable dans le cas d’un logo ou de formes nettes.

S’il s’agit de photos ou d’illustrations riches, un format à base de pixels (Adobe Photoshop, The Gimp) sera plus indiqué. Étant donné que les objets reproduits seront petits, il faut une résolution suffisante (300 dpi minimum si formats composés de pixels).

Pensez toujours que lors de l’impression, l’imprimante va TOUJOURS considérer votre support comme blanc. Les couleurs seront calculées en conséquence. À vous de prévoir des solutions adaptées si vos décalcomanies doivent comporter des zones blanches ou transparentes.

Pour des noirs bien profonds au jet d’encre, employer un noir type quadri : C=50, M=50, J=50, N=100.

Impression

Pour imprimer vos décalcomanies, vous devez disposer de feuilles de décalcomanies vierges vendues chez les détaillants en maquettes. Ces feuilles proposeront un film transparent ou blanc. Faites bien attention car qu’il existe des feuilles pour imprimante jet d’encre ou pour imprimante laser. Vous devez impérativement choisir la bonne « version ».

Notons toutefois que l’encre de nos imprimantes ne nous permet pas d’avoir une opacité parfaite. Vous devez prendre en compte ce phénomène, surtout si les décalcomanies sont posées sur plusieurs couleurs. De même, vous ne pourrez obtenir des zones blanches et transparentes pour la même décalcomanie… à moins de disposer d’une imprimante à encre blanche ou de faire de la sérigraphie, inabordable pour un particulier.

Prenez le temps de laisser sécher quelques heures s’il s’agit d’une impression jet d’encre. Le cas échéant vous pourriez avoir une mauvaise surprise dès l’application du liquide de protection. Je laisse en général au moins 24h pour être certain… au prix où sont les feuilles…

Protection de l’impression (vernis)

Une fois la planche imprimée et bien sèche, on peut passer à l’application du vernis de protection. Vous trouverez ce verni spécial dans la gamme Microscale : Liquid Decal Film (réf. MI-12). Ce produit s’applique au pinceau. Ce vernis a la faculté de créer une pellicule protectrice insensible à l’eau. Là encore, bien laisser sécher, à l’abri de la poussière. Microscale préconise 20 minutes mais je laisse au moins une heure de séchage pour plus de sécurité.

Et enfin…

La décalcomanies créées sont poséesLes décalcomanies ainsi obtenues ne sont pas détourées, il faudra donc bien veiller à les découper « au plus près » pour avoir une qualité optimale.

La décalcomanie se comportera maintenant comme n’importe quelle décalcomanie achetée dans le commerce. Vous remarquerez qu’elle ne « craint » pas l’eau de trempage.

Faites néanmoins attention dans l’emploi des liquides assouplissants tels que Mircoscale Micro Sol et Micro Set (ou autre marque). Ces produits peuvent se montrer mordants pour l’impression si employés en trop grande quantité. De plus, cela risque de fragiliser le film support.