Vernir son modèle



La peinture d’une maquette une fois finie, l’étape suivante consiste souvent en la pose d’un verni sur le modèle en vue de poser les décalcomanies…

Les débutants se poseront sans doute la question de savoir pourquoi vernir avant même que la maquette soit totalement finie ? La réponse est simple, il s’agit en vernissant – avec du vernis brillant – d’obtenir une surface qui empêchera l’apparition de « silvering », sorte de trace grise/blanche sous les parties transparentes des décals. De cette manière, la qualité de la représentation du modèle réduit sera alors grandement augmentée.

3 finitions

Il existe 3 finitions dans les vernis :

  • Brillant – Gloss
  • Satin – Satin / Semi-gloss
  • Mat – Flat

Ces finitions seront à adapter selon le modèle représenté (appareil neuf ou usagé, warbird ou jet…). Certains préfèrent plus brillant, d’autres plus mat, tout est affaire de goût !

Une large gamme de vernis

À savoir

Les vernis sont adaptés à la technique de peinture employée. En effet, si vous employez une peinture de type acrylique, vous devez employer le vernis acrylique. Si c’est une peinture type enamel (glycero), le vernis du même type devra être employé.

Le vernis se dilue très souvent s’il est appliqué à l’aérographe. Dans une proportion 50/50 (la plupart du temps, mais cela peut varier). Utilisez le diluant de la marque du vernis, cela évitera d’éventuelles incompatibilités chimiques ou réactions avec la peinture appliquée sur le modèle.

Certaines peintures ont besoin de vernis spéciaux. C’est par exemple le cas des peintures ModelMatser Metalizer, ou des peintures de la gamme Alclad. Ces peintures sont très fines et certaines fragiles, aussi l’emploi d’un vernis conservant l’éclat du métal est « obligatoire » selon le résultat escompté.

Inutile de préciser ici que le séchage du vernis se fait dans un endroit à l’abri de la poussière

Pour les vernis mat, n’oubliez pas de bien mélanger le vernis dans le pot pour bien homogénéiser le produit.

Bonnes astuces

Faire son vernis satin à la demande

En mélangeant du vernis brillant (gloss) avec du vernis mat (flat), on obtient un vernis satiné qui sera plus ou moins brillant/mat selon les proportions des composants. Faites des mélanges sur base de vernis de la même marque !

Un vernis qui n’en est pas un : le Klir

Certains utilisent le Klir comme vernis acrylique brillant, avant la pause des décals. Cela peut en effet constituer une bonne solution si ce produit est bien employé. Le Klir présente bien d’autres avantages dans diverses utilisations.

Il est impératif de bien laisser sécher la peinture avant application du Klir (plusieurs jours). Il se passe aussi bien au pinceau qu’à l’aérographe (basse pression, genre 1 bar). Dans le cas de l’aérographe, plusieurs fines couches (2-3) valent mieux qu’une seule épaisse, ce qui est aussi valable pour la peinture d’ailleurs. Enfin, évitez les températures élevées et une hygrométrie basse dans la pièce ; en séchant trop vite, le klir risque de ne pas se « tendre » et ainsi former un effet peau d’orange.